Skip to content

La paroisse de Signes

Bienvenue sur la page de l'église Saint-Pierre de Signes, vous trouverez ici toutes les informations importantes concernant notre paroisse.

 

"Nous sommes très heureux de vous accueillir dans notre lieu de prière et nous vous souhaitons la bienvenue au nom de notre communauté chrétienne. Nous espérons que vous y trouverez la présence de l’amour de Dieu, et que le bâtiment, son architecture, sa décoration, vous aideront à vous sentir chez vous. Le village de Signes possède un patrimoine religieux étonnamment riche, car propriété et lieu de villégiature des évêques de Marseille durant plusieurs siècles."

Père de Campos Donizeti Pedro – Curé
Sœurs Angela et Anna-Rita

La paroisse en pratique

L'accueil de l'ensemble paroissial est situé au presbytère de l'église Saint-Maur.

Horaires en semaine à Signes

  • mercredi : 9h messe - 9h30 confessions - 10h30 adoration

Horaires des messes dominicales à Signes

  • de janvier à mars : le dimanche à 11h
  • d'avril à juin : le samedi à 18h
  • de juillet à septembre : le dimanche à 9h
  • d'octobre à décembre : le dimanche à 11h

Un peu d'Histoire

Histoire de l’église Saint-Pierre

Signes

La base du cœur date du début du XIème siècle, période ou les Signois quittent le village initial de "Château-vieux" sur les hauteurs, pour s'installer dans la plaine. 1096 est la première date inscrite suite au don du Seigneur du lieu, au monastère de Saint Victor de Marseille avant son départ en croisade.

Les frères Geoffroy et Guigo de Signes rapportèrent de la Croisade des reliques de saint Jean Baptiste qui donnèrent au village et aux seigneurs de Signes un grand prestige au Moyen Âge. Sainte Delphine de Signes (Delphine de Sabran) aurait résidé dans le village, au n° 28 de l'actuelle rue Louis-Lumière.

1326 marque l’agrandissement et le rehaussement du chœur et de la partie avancée de la nef centrale

La mort de la reine Jeanne 1re ouvre une crise de succession à la tête du comté de Provence, les villes de l’Union d'Aix (1382-1387) soutenant Charles de Duras contre Louis Ier d'Anjou. La communauté de Signes avait choisi elle aussi le camp carliste, mais en 1383, le seigneur d’Ollioules et Évenos fait la conquête du village, qui se trouve de force dans le camp des Angevins.

1470/1510 construction des deux chapelles latéral (actuellement sacristies) de la nef centrale et des deux nefs latérales qui définissent l’architecture actuelle.1547 construction du clocher (hauteur 25m) en remplacement du précédent datant du XIIème siècle. 1656 réfection totale, la seule partie visible datant du XIème siècle reste la porte principale avec son archivolte en zigzags et le relief des deux clés entrecroisées.

En 1590, le château fut occupé par les troupes du duc d'Epernon, il fut rasé ensuite par les habitants. En 1603, Fréderic de Raqueneau, évêque de Marseille et seigneur de Signes, fut assassiné à coups de fusil dans sa résidence de la rue Saint-Jean (les habitants furent longtemps surnommés les « Estrangle évesque »).

Scroll To Top